Loric Sacarrère - Consultant Google Ads (spécialisé E-commerce)
Pas le temps, l'envie ou les compétences de gérer vos campagnes Google Ads ?

(ce qui vous empêche de multiplier les commandes RENTABLES sur votre boutique en ligne ?)

Je m'occupe de A à Z de la gestion de vos campagnes...

... avec l'obession de vous apporter le maximum de commandes rentables !

Aujourd’hui, vous êtes « Veinard »

Pépite dèj. du mardi 26 mai 2020

Mon beau-père ?

Il est fan de courses de chevaux.

L’autre jour, j’étais chez mes parents…

… et évidemment mon beau-père avait mis la chaîne hippique pour voir en direct la course du jour.

En attendant la course, on s’est tapé les publicités.

Rien d’enthousiasmant…

… jusqu’à la publicité pour « Le Veinard », un journal qui donne des pronostics.

En voyant cette pub ?

Mon « alerte E-commerce » s’est réactivée immédiatement.

La cause ?

La promesse de ce journal :

« Si grâce aux recommandations du Veinard, vous ne gagnez pas, on vous envoie 100€« .

Wahou quelle accroche !

Si on est passionné par les courses de chevaux et qu’on joue (ce qui n’est absolument pas mon cas)…

… Impossible de rester insensible face à une telle promesse.

Pour votre boutique en ligne ?

Vous devez chercher vous aussi à proposer une promesse pour laquelle il est « impossible » de résister.

Une promesse qui accroche l’attention.

Qui rassure l’internaute.

Et qui va le faire acheter chez vous et non ailleurs.

Oui, cela fait peur

(car j’imagine que votre 1er réflexe est de penser aux personnes qui pourraient abuser d’une forte promesse).

Je vais être clair avec vous.

Oui, il y aura des personnes qui abuseront.

MAIS, ces personnes représenteront une goutte d’eau par rapport à l’ensemble de vos clients.

Et SURTOUT, les apports de cette promesse compenseront largement la poignée de personnes susceptibles d’abuser

(Est-ce qu’un magasin traditionnel va arrêter de vendre ses produits parce qu’un pourcentage restreint de personnes vole ?

Bien sûr que non !).

D’ailleurs certaines entreprises l’ont bien compris.

Retour des produits jusqu’à 365 jours après l’achat.

Utilisation du produit pendant 30 jours avant d’être débité.

Remboursement de dix fois la différence si l’internaute trouve moins cher ailleurs.

Etc.

Tout ça ?

Ce sont de fortes promesses.

Qui ne laissent pas indifférents les internautes (quand on sait que réussir à capter l’attention des gens est un défi de plus en plus compliqué de nos jours, rien que cette raison devrait vous convaincre !).

Et qui montre que vous avez confiance en vos produits.

En leur qualité.

En leur prix.

Bien sûr, il ne faut pas faire n’importe quoi.

Il faut cadrer la promesse (les fameux astérisques).

Et surtout monitorer pour justement voir si les bienfaits (plus de clients) surpassent les pertes liées aux personnes activant la promesse.

Avec la possibilité de revenir en arrière si cela ne se passe pas bien.

(Aucun de mes clients qui ont mis des promesses « irrésistibles » n’a fait machine arrière).

On en revient toujours à la même chose.

Pour réussir à vendre ?

Il faut donner envie à l’internaute d’acheter.

Généralement, votre produit seul ne suffira pas (surtout si des dizaines, voire centaines de concurrents vendent exactement le même produit que vous).

Il faudra donc aller plus loin.

Et surtout plus loin que vos concurrents.

Si ça vous fait peur ?

C’est bon signe.

Car cela voudra dire que vos concurrents eux aussi auront peur et n’oseront jamais proposer une telle promesse.

Mais vous, comme vous aurez dépassé votre crainte…

… Vous aurez plus de commandes !

Et cela n’aura rien à voir avec le fait d’être veinard ou non 😉

Loric